Sélectionner une page

Agence immobilière Le Havre quartier du Bois-de-Bléville

Bordé par les quartiers voisins du Mont-Gaillard et de la Mare-Rouge, le Bois-de-Bléville est un quartier du Havre pouvant être considéré comme une zone résidentielle « abordable » comme certaines offres que nous avons pu voir passer dans notre agence immobilière du Havre. Concentrant une grande partie des logements sociaux de la ville du Havre, le quartier reste relativement pauvre. Néanmoins, les récents projets de réhabilitation lui ont redonné l’âme d’un village, centré autour de sa place et de son église.

Le quartier du Bois-de-Bléville, un quartier hétéroclite créé dans les années 70

Au début du 20 ème siècle, le hameau du Bois-de-Bléville regroupait quelques maisons en pleine nature, à la frontière est de la forêt de Montgeon. Alors que Bléville compte à peine un millier d’habitants, l’arrivée du premier tramway en 1897 favorise les échanges avec la ville du Havre et le transfert de population.
A la veille de la Seconde Guerre Mondiale, la commune compte environ 5000 habitants. Les bombardements ont fait beaucoup de victimes parmi les habitants et ont détruit la majeure partie des habitations.
Pour faire face aux problèmes de la reconstruction, Bléville est annexée à la ville du Havre le 3 avril 1953. La zone intègre la Zone d’Urbanisation Prioritaire au même titre que ses voisins Caucriauville, ou la Mare Rouge.
A partir de 1967, le quartier de Bléville fait l’objet de grands travaux de construction de logements collectifs. Il faut reloger les familles sinistrées par les bombardements de 1944, résidant encore dans des habitats provisoires.
Dans le même temps, la ville du Havre fait face à une arrivée massive d’habitants, qui viennent travailler dans les nouvelles usines (ex : Renault à Sandouville).
Le Bois de Bléville devient alors un nouveau quartier du Havre, avec ses commerces et ses équipements.

Un quartier animé et hétérogène

Dans les années 90, l’enclavement du quartier du Bois-de-Bléville et les difficultés sociales amènent la ville du Havre à s’interroger sur l’avenir de ce territoire.
De grands projets autour de l’urbanisme et du parc immobilier ont permis à ce quartier de retrouver un nouveau visage. La voirie a été repensée pour sécuriser les accès piétons, amener un peu de verdure avec la plantation d’arbres et réhabiliter le mobilier urbain.

Des jardins familiaux ont été créés pour offrir une ressource vivrière, en même temps qu’être un lieu de vie et d’échange.
Ce quartier propose aujourd’hui un ensemble hétérogène d’habitations, héritage des programmes immobiliers de ces cinquante dernières années. Les ensembles collectifs côtoient les petits pavillons et les maisons individuelles.

Est-ce une bonne idée de s’installer dans le quartier du Bois-de-Bléville ?

Une agence immobilière au Havre pourra vous orienter sur le quartier le plus adapté à votre situation. Avec son faible taux d’emploi et un nombre élevé de foyers vivant sous le seuil de pauvreté, le quartier est un des plus pauvres de la ville. Sa population, peu nombreuse, est relativement jeune et rencontre des difficultés économiques et sociales.
Si le quartier dispose de nombreux commerces et d’équipements municipaux, il ne dispose malheureusement d’aucune infrastructure scolaire contrairement aux autres quartiers prioritaires de l’agglomération.